Historique du Honey-Wax   -   Historiek van Honey-Wax

En 2017, les opercules m'ont révélé leur puissance. 
Un apiculteur m'avait offert  quelques 200 kilos de ses opercules qui lui restaient. J'avais traité ces opercules comme de la cire ordinaire. Malgré les "maltraitances" que j'avais infligées à ces opercules, elles ont fait ce qu'elles ont voulu faire:

Un énorme cancer de sein s'était entièrement décomposé avec une "Wax-Argile" à base d'opercules, d'huile d'olive, d'argile et de clinoptilolithe. A ce moment, je ne savais pas encore que je n'aurais pas eu besoin d'ajouter de l'argile ou de la clinoptilolithe à ce mélange nommé "Wax-Argile Acman". (Comme la patiente en question avait également perdu trop de sang qui n'a pas pu être remplacé, elle est décédée).
Le même mélange a permis de guérir un petit cancer de sein d'une autre patiente. Hélas, cette patiente avait déjà des métastases au foie et elle est décédée 2 ans plus tard. Cette dame avait aussi utilisé le Spinor. (Le Spinor est un appareil russe qui émet des ondes millimétriques et qui peut également renvoyer les ondes du corps en "background"). C'était également en 2017.

En janvier 2020, les cataplasmes de Honey-Wax ont démarré. Le Honey-Wax a fait régresser les masses tumorales d'un sein depuis la toute première application. Une dame belge renouvelait ses cataplasmes de Honey-Wax toutes les 96 heurs. Les plaies visibles guérissaient et le volume des masses dans le sein diminuait. Ensuite, cette patiente a changé de médecin. Son nouveau médecin lui a déconseillé les produits de la ruche.

En janvier 2020, une autre dame (une dame française du Périgord) était venue à Bruxelles pour montrer son cancer de sein qui était déjà entièrement décomposé avec ses propres cataplasmes d'argile. Elle-même avait déjà commencé à découper de petits morceaux de la nécrose restante de cette tumeur décomposée. Après les premières 24 heures de cataplasme de Honey-Wax (à Bruxelles), la totalité de la nécrose a pu être découpée. En avril 2020, le grand cratère du sein avait commencé à se refermer. Cette dame avait continué à appliquer les cataplasmes de Honey-Wax. Hélas, il y avait déjà des métastases osseuses (dans tous les os). Son foie était également souffrant. En plus, elle avait pratiqué trop de jeûnes et elle était devenue cachectique. Elle avait commencé les IV de Vit C. Elle n'avait pas supporté les lavements de café. Un problème d'arthrose l'avait finalement cloué au lit. Une de ses filles s'occupait de ses soins hygiéniques. Cette patiente est décédée en août 2020.